Auto-entrepreneurs et chômage: les pièges à éviter

Création d'entreprise

L’auto entrepreneur  en demande d’emploi, qui perçoit  le chômage de la part du pôle emploi, peut garder cette aide durant de 15 mois au maximum, dans le cadre de l'allocation d'aide au retour à l'emploi. Une aide très utile lorsqu'on commence une activité. 
Cependant, ce coup de pouce de l’état a une limite qu'il est préférable de connaître avant que qu’on ne vous le rappelle : votre nouvelle recette ne doit pas être supérieur à 70 % du revenu qui a permis de définir le montant de vos allocations. Dans le cas inverse, à la fin des 15 mois, le pôle emploi vous demandera  le remboursement des montants perçus.

Pour palier à ces inconvénients, il est préférable de demander le paiement des aides chômage sous forme de capital. Le pôle emploi vous verse  50% du total de ce que vous auriez perçu  en tant que sans-emploi, en 2 fois. 1/4 de la somme de suite et le reste 6 mois plus tard. Une fois les versements effectués, vous n’êtes plus inscrit au pôle emploi et l’on n’exigera plus rien de vous. Le versement total peut néanmoins être un peu plus faible, mais l’intervalle n'est pas très important.

La durée de dédommagement maximale est de 23 mois pour un demandeur d’emploi: votre capital est donc de 11 mois et demi. Avec l'aide pour les chômeurs créateurs, il aurait été de 15 mois. C'est une solution intéressante, surtout si l'on avait un salaire faible à la base. 

Votre expert comptable 100% en ligne et 100% sécurisé.

Votre comptabilité en ligne en toute simplicité, totalement sécurisée et moins chère.


Devis immédiat