Augmentez votre salaire de dirigeant majoritaire de sarl en 3 étapes

Fiscal

Vous êtes dirigeants de SARL ou d’EURL, et vous vous demandez comment optimiser votre rémunération ? Question légitime pour un dirigeant, qui dispose de différents leviers pour optimiser son net perçu, avec l’assistance bienveillante de son expert-comptable. Voici notre feuille de route en 3 étapes.


L’objectif principal à ce stade est de diminuer le poids de vos charges sociales et de vos impôts. Augmentez-vous sans charges supplémentaire pour l'entreprise !

 
1ère technique : le mandat social
 

Comme vous le savez surement, un gérant de SARL ou d'EURL n’est pas affilié à la société par un contrat de travail mais par un mandat social, ce qui lui donne le droit à une rémunération en contrepartie de ses fonctions.
Explication à l’aide d’un cas pratique : si vous êtes gérant majoritaire de la SARL, vous êtes donc  «Travailleur Non Salarié». A cet effet, vous devez verser l’équivalent de 45% du revenu que vous vous versez aux organismes sociaux. Par exemple, vous vous versez 2000€/mois, et vous devez payer 900€ aux organismes sociaux. Au total vous devez donc sortir en tout 2900€/mois.
Ainsi, la solution la plus adéquate si vous souhaitez vous rémunérer tous les mois, c’est d’opter pour la SARL avec un statut de gérant majoritaire.

 
2e technique : la rémunération au moyen de dividendes
 

Autre cas de figure avec les dividendes : vous pouvez décider de mettre de côté vos gains et vous les verser à la fin de l’année sous forme de dividendes et ainsi optimiser votre rémunération. Selon le type de société choisi et de la situation du gérant, ces dividendes seront plus ou moins taxés.
Nous allons donc comprendre ensemble les mécanismes de cotisations sociales afin de faire les meilleurs choix.
Si vous êtes gérant majoritaire d’une SARL, vous vous acquittez de prélèvements sociaux comme un salarié sur la part du montant des dividendes versés supérieur à 10% du capital social de votre société à un taux d’environ 45%. 
Le compte courant d’associés est, en quelque sorte un prêt que l’associé accorde à la société, ce qui donne lieu à une rémunération sous forme d’intérêt. Plus le capital social sera élevé, plus les cotisations versées pour le même dividende seront basses. Votre compte courant d’associé est intégré dans le calcul du capital social. Il est donc nécessaire d’approvisionner celui-ci pour alléger vos cotisations sociales. Les intérêts qui sont versés par le compte courant à l’associé sont déductibles pour la société emprunteuse ce qui réduit l’assiette d’imposition.

 
3ème technique : imposition des dividendes à l’IR entre les mains des associés
 

Pour les sociétés soumises à l’IS, les dividendes ayant été perçus par les associés donnent lieu à une imposition sur le revenu.
Cependant, vous bénéficiez d’un abattement personnel de 40% sur la somme obtenue. Cet abattement est beaucoup plus avantageux que la déduction forfaitaire de 10% concernant les frais professionnel sur les traitements et salaires. Dans certaines situations, c’est donc préférable de privilégier une rémunération sous forme de dividendes.

 

Nos conseillers Le Bon Expert Comptable sont là pour optimiser votre rémunération : n’hésitez pas à nous solliciter !"
 

Tous les articles

Votre expert comptable 100% en ligne et 100% sécurisé.

Votre comptabilité en ligne en toute simplicité, totalement sécurisée et moins chère.


Devis immédiat