Le bon Expert Comptable
01 40 15 05 06

Cogérance d'entreprise à 50 /50, ça marche comment ?

Créer une entreprise SARL à deux actionnaires… mais à égalité. Soyez en connaissance des bonnes procédures et en vigueur pour une parfaite cogérance.
 
Voilà, vous avez décidé de vous lancer dans la création de votre entreprise. Après avoir monté votre business plan, vous avez aussi trouvé l’associé idéal pour vous escorter dans votre projet. Vous avez des profils des profils auxiliaires, vos contributions sont les mêmes, donc vous devenez associés égalitaires. Mais il faut maintenant connaitre les actions à entreprendre parce que même si ça le parait, ce n’est pas si simple que ça.

Vous ne serez pas toujours d’accords

Quand vous vous lancez dans la création d’une SARL avec un associé égalitaire, vous devez d’abord prendre conscience que vous ne serez pas le seul à décider des initiatives rattachées à la vie de l’entreprise (que ce soient les décisions à majorité absolue ou à majorité relative). Et que toutes les décisions doivent être prises avec le consentement des deux parties. C’est pourquoi il faut prévoir les désaccords et les discordes qui surviendront certainement. Au début, tout va bien. Mais il faut du réalisme et envisager que ce ne sera pas le cas dans quelques années. Vous serez peut-être amené dans un conflit sur une position stratégique à engager, ou alors sur des investissements à effectuer. Il se peut aussi que vous n’ayez pas la même vision de la société que l’autre actionnaire. Il est alors vraiment important de prévenir ces barrages et prendre des mesures au préalable.

Comment éviter les conflits ?

Le moyen le plus court est de substituer le capital social de 50/50 par un 51/49. Dans ce sens, votre SARL aura moins de difficultés à avancer puisqu’il y aura un actionnaire majoritaire qui aura le maître mot sur les décisions. Mais en même temps, ça peut sembler ambigu et même conflictuelle parce que les deux parties se sont connotées au moment de la création et ne voudront peut-être pas que le départage ne soit autre qu’égalitaire. Autrement, il serait judicieux de titulariser un troisième actionnaire à titre arbitraire par le fait du nombre minimum de parts sociales. Dans ce cas, la répartition du  capital se fait de 49-49-2. Ainsi, les deux associés de départ managent la société à part égale. Et c’est seulement en cas de conflits que l’actionnaire arbitre résout le litige parce qu’il peut dans En cas de désaccord, l’associé de confiance tranche le litige puisqu’il permet de engager une majorité, notamment, 49+2 =51 et il lui importe de prendre une décision.

A consulter sur le blog LebonExpertcomptable

Liquidation entreprise: découvrir les étapes
Juridique

Liquidation entreprise: découvrir les étapes

La liquidation d’une entreprise marquera la fin de vie définitive de celle-ci. Cette liquidation peut être réalisée à la suite d’une décision entre ...
Haut de page
Devis gratuit