Le bon Expert Comptable
01 40 15 05 06

Tout ce qui va changer pour les entreprises en 2021

Tout ce qui va changer pour les entreprises en 2021

L’année dernière étant une année particulièrement touchée par la crise sanitaire, les nouveautés de cette année sont, pour la plupart, consacrées à la relance de l’économie. 

Quelles sont les nouveautés de 2021 ?

Diminution des impôts 

Nous retrouvons parmi les premières mesures la baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) qui se calcule différemment selon le chiffre d’affaires de chaque société. Le taux de l’impôt sur les sociétés passera à 26,5% pour les entreprises qui possèdent un chiffre d’affaires inférieur à 250 M d’euros et à 27,5% pour les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 250 M d’euros. Pour les PME, et sous certaines conditions, le taux réduit de 15% est maintenu. 

L’impôt de production va lui aussi baisser de 10 M d’euros sur toute l’année 2021. Cette baisse sera caractérisée par 4 mesures : 

  • la création d’une mesure qui permet de prolonger de 3 ans l’exonération de CFE en cas de création ou d’extension d’établissements, 
  • la réduction de moitié de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), 
  • la réévaluation de la méthode comptable d’évaluation servant au calcul des impôts fonciers, 
l’abaissement de 1% du taux de plafonnement de la contribution économique territoriale (CET)

Renforcement des fonds propres & national

Le renforcement des fonds propres est l’une de ses nouveautés 2021 : 

  • 150 M d’euros sont garantis pour des placements labellisés « France Relance » et pour une reprise durable de l’économie, 
  • 2 M d’euros pour l’accord de prêts participatifs 

Le renforcement du fonds national est d’1 M d’euros et a pour but d’encourager la formation des salariés en activité partielle. En ce qui concerne le plan “1 jeune, 1 solution” des moyens supplémentaires seront alloués.

Multiplication des aides pour l’embauche 

Tout d’abord nous avons l’aide exceptionnelle pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans, créée dès la 3ème loi de finances rectificative, qui bénéficiera de nouveaux crédits d’un coût total de 1,1 M d’euros. Elle concerne les entreprises qui embauchent en CDI ou CDD de plus de 3 mois, pour un salaire allant jusqu’à 2 fois le SMIC et pour les contrats conclus entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021.

Autre mesure, l’aide exceptionnelle pour l’embauche d’un contrat en alternance : les  aides sont dédiées à l'apprentissage et à la professionnalisation uniquement pour la 1ère année du contrat. Ces nouvelles aides concernent les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Renforcement de l’export

247 M d’euros, c’est la somme prévue par le volet export du plan de relance 2022 pour permettre une reprise d’activité et de concurrence. Cette mesure prévoit : 

  • le renforcement de l’assurance prospection,
  • la création d’un « chèque export » destiné à financer jusqu’à 50  % des frais de participation à un salon international, 
  • la création d’un chèque VIE visant à financer l’envoi en mission d’un VIE par une PME-ETI,
  • la mise en place d’une veille-information sur les marchés, gratuite et personnalisée pour les exportateurs. 


Soutien pour la diffusion du numérique

L’état souhaite soutenir la maîtrise et la diffusion du numérique, et pour cela a créé une enveloppe de 1,5 M d’euros qui sera divisée en 3 pôles : 

  • un accompagnement collectif de l’ensemble des TPE et des PME grâce aux actions de France Num, 
  • un dispositif d’audit ayant déjà acquis un premier niveau de maturité numérique dans la mise en place de solutions d’intelligence artificielle afin de moderniser leur outil de production avec IA Booster,
  • un soutien afin de réaliser un investissement dans les  technologies de l’industrie du futur,  grâce à une subvention

Création d’un nouveau dispositif 

L’état crée un nouveau dispositif : le dispositif d’activité partielle longue durée (APLD)  pouvant aller jusqu’à 24 mois qui permet de s’adapter à l’évolution des circonstances économiques et d’offrir plus de visibilité aux employés et employeurs. Ce dispositif permet une indemnisation à hauteur de 70% du salaire brut.


A consulter sur le blog LebonExpertcomptable

Combien coûte un salarié ?
Comptabilité

Combien coûte un salarié ?

Notre rédaction revient aujourd’hui avec un sujet plus qu’intéressant pour beaucoup d’entreprises : combien coûte réellement un salarié ? Qu’il ...
Haut de page